Bandeau
Les Ragamuffins
Slogan du site

Notre but, celui du groupe THE RAGAMUFFINS est d’essayer de propager une musique qui, de nos jours, sombre dans l’oubli, et c’est dommage ! Pour les moins jeunes souvenez vous de la musique qu’écoutaient (et dansaient) vos parents ou grands-parents, les fox, les charlestons, les stomps, les rambles et combien d’autres encore, entrecoupés de slows et de laments, joués par des groupes comme ceux de Stephane Grapelly, Alix Combelle, Ray Ventura à ses débuts, plus tard entre 1945 et 1965 les Lorientais (Claude Luther), Michel Atenoux, André Reweliotty, les Jazz Ambassadors (Irakli et Sandrik de Davrichewy) pour la France, et surtout les inoubliables orchestres noirs américains tels que ceux de Clarence Williams, Jelly Roll Morton, Joe King Oliver (avec le tout jeune Louis Armstrong), Benny Moten (plus tard reformé sous la direction de Count Basie), ou encore les orchestres blancs (la ségrégation !) comme les New Orleans Rhythm Kings, les California Ramblers. Et puis il y avait aussi Muggsy Spanier, Tuck Murphy et leurs cornets, Frank Teschemacher et sa clarinette et l’on pourrait en citer, en citer, en citer....D’ailleurs de nombreuses anthologies, aussi volumineuses les unes que les autres, ont étés publiées sur cette musique qui ne saura arrêter de nous étonner, tant incroyable est-il de voir ce que dix à douze années attestées par des cires immortelles ont pu apporter au jazz tout entier !

présentation

Voilà déjà 10 ans que les RAGAMUFFINS propagent et perpétuent la musique des années folles, les “roaring twenties”, et le souvenir des orchestre fameux de ces années ‘20, décennie trépidante et insouciante dont témoignent des cires immortelles qui ont tant apporté au jazz tout entier !

Pour les moins jeunes, souvenez vous de la musique qu’écoutaient (et dansaient) vos parents ou grands-parents, jouée par des groupes comme ceux de Stephane Grappelli, Alix Combelle, Ray Ventura à ses débuts...

Ils s’inspiraient des inoubliables orchestres noirs américains tels que ceux de Clarence Williams, Jelly Roll Morton, Joe King Oliver (avec le tout jeune Louis Armstrong), Benny Moten (plus tard reformé sous la direction de Count Basie), ou encore des orchestres blancs comme les New Orleans Rhythm Kings, les California Ramblers, pour le plus grand plaisir des danseurs et des amateurs de swing et de jazz hot !







Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.87.21
Hébergeur : INFINI